Retour

Les petits maux de la grossesse

Publié le , 6 min de lecture
Véronique Cayol
Gynécologue-obstétricienne

Nausées, envie d'uriner, fatigue et sommeil perturbés … autant de maux du quotidien qui apparaissent à la grossesse ! Mais tout cela est normal, pas de panique ! Tour d'horizon des petits maux de la grossesse et des moyens de les soulager !

Les nausées

Quoi ?

Les nausées sont souvent fréquentes au cours du 1er trimestre de la grossesse, puis diminuent lors des 2e et 3e trimestres.

Elles surviennent de manière imprévisible et sont très désagréables.

Les nausées diminuent voire disparaissent généralement à la fin du 1er trimestre, mais certaines femmes en souffrent pendant toute leur grossesse.

Pourquoi ?

On ne connaît pas bien les causes de ces nausées : elles seraient liées aux changements hormonaux qui arrivent au début de la grossesse.

Traitements médicamenteux

Il existe des médicaments qui permettent de réduire les nausées. Ces traitements sont sans risque pour le bébé.

Règles hygiéno-diététiques

Certaines habitudes permettent aussi de réduire les nausées :

  • Ne pas avoir l’estomac vide trop longtemps,
  • Manger des aliments qui font plaisir en petites quantités et fréquemment jusqu’à ce que la nausée disparaisse,
  • Boire entre les repas,
  • Prendre l’air,
  • Éviter la fumée de cigarette, les odeurs fortes et la caféine.

L’envie fréquente de faire pipi

Un désagrément habituel

L’envie fréquente de faire pipi est un désagrément habituel lors d’une grossesse. Ces envies sont dues aux changements hormonaux et mécaniques de la grossesse.

Quel est le mécanisme ?

Lors de la grossesse, l’utérus se développe, et il appuie sur la vessie. Cela déclenche des envies fréquentes de faire pipi, que ce soit le jour ou la nuit.

Ne pas confondre avec une infection urinaire

Si l’envie fréquente de faire pipi est un désagrément habituel, il ne faut pas le confondre avec une infection urinaire.

Comment les distinguer ? En cas d’infection urinaire, l’envie persiste même après être passée aux toilettes, et des brûlures surviennent en urinant.

Les insomnies

Le stress et l’anxiété

Les insomnies sont fréquentes pendant la grossesse. Elles sont parfois liées aux questions que l’on se pose quand on est enceinte : “Est-ce que c’est le bon moment ?”, “Est-ce que tout va bien se passer ?”… qui empêchent parfois de trouver le sommeil.

La solution est d’en parler à son gynécologue ou à sa sage-femme, qui orienteront la femme enceinte vers un psychologue ou un psychiatre spécialiste de la périnatalité.

Les modifications hormonales

En plus du stress et de l’anxiété, les changements hormonaux lors de la grossesse peuvent perturber le cycle habituel du sommeil.

L’envie fréquente de faire pipi

L’envie fréquente de faire pipi la nuit peut réduire le temps et la qualité du sommeil. Cela peut également causer des insomnies.

Les gênes et douleurs du 3e trimestre

Lors du 3e trimestre, la grossesse peut occasionner des douleurs et de l’inconfort : des crampes, un mal de dos, une difficulté à trouver une position confortable pour dormir, des mouvements du bébé… Le sommeil est donc plus difficile à trouver.

Comment préserver son sommeil au cours du 1er trimestre ?

Pour améliorer la qualité de son sommeil, il est important d’avoir des heures de lever et coucher régulières et d’éviter les siestes après 15h. La marche ou la natation permettent de lutter contre la somnolence en fin de journée.

Comment préserver son sommeil au cours du 3e trimestre ?

Certains gestes peuvent aider à trouver le sommeil lors du 3e trimestre :

  • S’allonger sur le côté gauche pour faciliter la circulation sanguine et éviter les crampes,
  • Ne pas boire juste avant de se coucher et aller aux toilettes avant de dormir,
  • Surélever son lit au niveau des pieds (à ne pas faire si l’on souffre de reflux acides),
  • Privilégier des dîners légers et des moments de relaxation dans la soirée.

Ne pas prendre de médicaments contre les insomnies

Attention à ne pas prendre de médicaments contre les insomnies pendant la grossesse, même si ces médicaments sont sans ordonnance ou à base de plantes. Il est important de consulter un médecin si les troubles du sommeil sont trop dérangeants.

La fatigue

Pourquoi ?

La fatigue est normale lors de la grossesse. Elle est liée aux efforts que fournit le corps pour “fabriquer” le bébé.

À quels stades de la grossesse ?

Le 1er trimestre est souvent le plus fatiguant. Pendant le 2e trimestre, les femmes sont épanouies. Les maux du 3e trimestre entraînent à nouveau de la fatigue : les insomnies, les difficultés à se déplacer à cause du volume du ventre, la préparation à l’accouchement…

Les variations de libido

Plus ou moins de libido ?

En fonction des femmes, la libido est parfois exacerbée, parfois éteinte : il n’y a pas de règle.

Et les hommes ?

La libido varie également chez les hommes pendant la grossesse. Certains désirent leur femme, et d’autres ont peur de faire l’amour, pour différentes raisons : peur de lui faire mal, peur d’associer l’enfant au plaisir du rapport sexuel…

Quelle solution ?

La solution est d’en parler ensemble, de partager ses sentiments et ses envies, pour trouver un équilibre et s’épanouir lors de la grossesse.

Les contractions

Les contractions utérines, c’est quoi ?

Lors de la grossesse, l’utérus augmente de volume lorsque le fœtus grossit. Les contractions permettent à l’utérus de grandir et de s’adapter au fœtus.

Les premières contractions

Les premières contractions peuvent arriver tôt, dès le 4e mois pour certaines femmes.

Les contractions habituelles

Il est habituel d’avoir jusqu'à 10 contractions utérines par jour, qui ne sont pas douloureuses.

Faut-il s’inquiéter ?

Si l’on dépasse 10 contractions par jour, ou que les contractions sont douloureuses, il est important de consulter un médecin, pour être sûre que la grossesse se déroule bien. Les contractions douloureuses peuvent également masquer une infection urinaire.

Les remontées acides

Qu’est-ce que c’est ?

Une remontée acide, que l’on appelle aussi un reflux gastro-œsophagien (entre l’estomac et l’œsophage) est une remontée d’une partie du contenu de l’estomac ou des sucs gastriques dans l’œsophage. Cela cause des brûlures et des retours d’aliments ou de liquide parfois jusque dans la bouche.

Quel lien avec la grossesse ?

Lors de la grossesse, le bébé grossit et l’utérus comprime l’estomac. D'autre part, le clapet entre l’estomac et l’œsophage se relâche sous l’influence de la progestérone. Cela cause des remontées acides, souvent lors du 3e trimestre, et parfois plus tôt dans la grossesse.

Comment les éviter

Certaines habitudes peuvent permettre de limiter les remontées acides :

  • Limiter les plats épicés, gras et lourds,
  • Fractionner les repas et éviter les repas trop copieux,
  • Ne pas faire d’effort important après le repas,
  • Ne pas se coucher directement après le dîner,
  • Dormir avec la tête légèrement surélevée,
  • Certains médicaments peuvent être prescrits en complément et sont efficaces si ces habitudes ne suffisent pas.

La constipation ou les hémorroïdes

Les désagréments de la grossesse

La constipation et les hémorroïdes font parfois partie des désagréments de la grossesse. En parler à son médecin ou sa sage-femme permet de trouver des solutions pour être soulagée.

Quelles solutions ?

Certaines habitudes alimentaires permettent d’avoir un transit plus régulier et de lutter contre la constipation. Par exemple, boire beaucoup d’eau (de l’Hépar par exemple), manger plus de fibres, du pain complet, des légumes verts et des fruits. Si cela ne suffit pas, des médicaments peuvent être prescrits.

La grossesse s'accompagne donc souvent de petits maux au quotidien, plus ou moins dérangeants chez chaque femme, si ces maux sont importants, vous pouvez en discuter avec votre sage-femme ou médecin qui pourra vous proposer des moyens de prévention ou traitements adaptés à la femme enceinte !

Vous avez encore des questions ? N’hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application !
Je pose ma question

La santé dans votre boîte mail

Vous souhaitez recevoir les meilleurs contenus Nabla dans votre boîte mail ?

Votre email sera uniquement utilisé pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et vous pourrez vous désabonner à tout moment. En savoir plus.
Illustration - Nabla

Consultations médicales. En vidéo ou par chat.

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla