Retour

Les traitements dits naturels de la ménopause

Publié le , 4 min de lecture
Véronique Cayol
Gynécologue-obstétricienne

Bouffées de chaleur, insomnies, irritabilité ... autant de symptômes pénibles caractéristiques de la ménopause, s'ils peuvent être traités hormonalement (THM), Nabla explore ici les traitements naturels de la ménopause !

La ménopause en bref

Définition

La ménopause correspond à la fin de la période reproductive de la femme, on parle de ménopause lorsqu’une femme n’a plus de règles depuis un an.

En moyenne, la ménopause survient vers 51 ans, après une période d’environ 3 à 5 ans de pré-ménopause durant laquelle les cycles sont perturbés.

Symptômes

La chute d’œstrogènes et de progestérone sont responsables de symptômes fréquemment retrouvés à la ménopause :

  • Les bouffées de chaleur affectent 80% des femmes occidentales. Heureusement, seules 25% d’entre elles seront très gênées.
  • Le syndrome génito-urinaire de la Ménopause (SGUM) concerne 30 à 70% des femmes et associe sécheresse vulvo-vaginale, irritation, troubles sexuels, symptômes urinaires.
  • La prise de poids.
  • Les insomnies, la fatigue, les troubles de l’humeur et l’irritabilité

Alternatives aux traitements médicamenteux des bouffées de chaleur

Des traitements symptomatiques

L’efficacité des traitements symptomatiques non hormonaux de la ménopause est variable selon les femmes. En effet, ceux-ci n’ont pas la même efficacité que le traitement hormonal sur la disparition des bouffées de chaleur et autres symptômes de la ménopause.

Ils sont néanmoins utiles si le THM est contre-indiqué, ou si la patiente ne souhaite pas prendre d’hormones.

Lorsqu’un des traitements est inefficace, il est tout à fait possible d’en essayer un autre.

La Bêta-alanine

Le traitement le plus spécifique contre les symptômes vasomoteurs (les bouffées de chaleur) est à base de bêta-alanine. Chez certaines femmes, ce traitement inhibe totalement les bouffées de chaleur.

La bêta-alanine est recommandée par la Haute Autorité de Santé dans le cas où la femme ne suit pas un THM ou si sa dose ne peut être augmentée alors qu’elle a toujours des bouffées de chaleur.

La phytothérapie

Un certain nombre de médicaments phytothérapeutiques sont réputés efficaces contre les bouffées de chaleur. Selon une méta-analyse Suisse  :

  • Les extraits du rhizome de l’actée à grappes noires (Cimicifuga racemosa) réduisent significativement les bouffées de chaleur chez les patientes préménopausées atteintes d’un cancer du sein. Il y a cependant besoin de plus d’études sur ce traitement potentiel.
  • Les tubercules de maca, les produits à base de protéine de soja et les acides gras oméga-3 contribuent à diminuer les bouffées de chaleur à la ménopause, sans que toutes les études concordent.

Dans cette même méta-analyse, la crème d’extrait de racine d’igname, le Dong Quai, l’huile de graines d’onagre, l’extrait de graines de lin, les extraits de racine de ginseng ou les extraits de houblon en cônes n’ont pas montré d’influence sur les bouffées de chaleur à la ménopause.

Les autres thérapies possibles

L’acupuncture tout comme l’homéopathie ont fait l’objet de recherches et de résultats mitigés sur les bouffées de chaleur.

Néanmoins, l’effet placebo de ces techniques thérapeutiques n’est pas négligeable et semble améliorer les symptômes de la ménopause chez certaines femmes. Il est donc tout à fait possible de les essayer, d’autant plus qu’il n’y a pas d’effets secondaires liés à ces thérapies.

Lutter contre les symptômes psychiques

Toutes les thérapies ou techniques visant à diminuer l’anxiété, les troubles du sommeil, les symptômes dépressifs à la ménopause ont démontré leur effet positif, et notamment:

  • La thérapie cognitivo-comportementale
  • Le yoga, la méditation, la relaxation

Quelques notions importantes

Le suivi médical

Le meilleur conseil est d’avoir un suivi gynécologique et médical tous les 6 à 12 mois, pour repérer les pathologies liées à l’âge et prendre en charge les éventuels symptômes désagréables de la ménopause.

Cependant, ces traitements n’agissent que sur les symptômes de la ménopause. Par ailleurs, chaque traitement doit être choisi et adapté à chaque femme.

Les règles hygiéno-diététiques

En parallèle des traitements contre les symptômes de la ménopause, le respect de ces règles permet de lutter contre les risques de maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose, la prise de poids. Ces règles hygiéno-diététiques permettent aussi de limiter la survenue des bouffées de chaleur.

À la ménopause, il est donc important de :

  • Pratiquer une activité physique régulière, comme par exemple 30 à 45 min de marche rapide quotidienne ;
  • Arrêter le tabac ;
  • Diminuer sa consommation d’alcool ;
  • Avoir une bonne hygiène alimentaire et privilégier un régime équilibré et pauvre en graisse ;
  • Limiter le café et le sucre ;
  • Augmenter son apport en calcium : consommer 2 à 3 produits laitiers par jour ;
  • Surveiller son apport en vitamine D : une exposition au soleil de 15 à 30 min par jour peut s’avérer être suffisante mais il faut garder en mémoire que l’absorption cutanée diminue avec l’âge. Une supplémentation est généralement recommandée.

Ainsi pour les femmes souffrant des symptômes de la ménopause au quotidien et ne pouvant ou ne souhaitant pas recourir au THM (traitement hormonal de la ménopause), ces méthodes naturelles, ou du moins non-hormonales, peuvent s'avérer efficaces et présentent peu de risques !

Vous avez encore des questions ? N’hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application !
Je pose ma question

La santé dans votre boîte mail

Vous souhaitez recevoir les meilleurs contenus Nabla dans votre boîte mail ?

Votre email sera uniquement utilisé pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et vous pourrez vous désabonner à tout moment. En savoir plus.
Illustration - Nabla

Consultations médicales. En vidéo ou par chat.

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla